Exposition Edouard Lartet

À l’occasion du 150e anniversaire du décès d’Édouard Lartet, le Département du Gers a souhaité mettre en avant cette figure emblématique bien souvent méconnue de ses concitoyens à travers une exposition présentée aux Archives départementales du 18 septembre au 10 décembre 2021 (sur réservation).

Né à Ornézan, formé au droit, Édouard Lartet s’est très vite passionné pour la recherche de fossiles. Il abandonnera le droit pour se consacrer à une intense activité scientifique qui lui fera croiser, en quarante ans d’exercice, des scientifiques du monde entier. Entre la Monarchie de Juillet et la fin du Second Empire, il découvre le premier singe fossile européen à Sansan (Gers), les premiers outils validés en grotte à Aurignac (Haute-Garonne) et les premières œuvres d’art préhistoriques en Dordogne.

Ses découvertes extraordinaires en font l’une des principales figures de la paléontologie et l’un des fondateurs de la préhistoire française.

L’exposition Édouard Lartet, paléontologue gersois (1801-1871) présente, suivant un plan chronologique, le parcours exceptionnel de ce Gersois internationalement reconnu. À travers le récit de sa vie, le visiteur découvrira les grandes questions scientifiques du XIXe siècle autour de l’origine de l’Homme.

Si le corpus de plus de 300 lettres reçues par Édouard Lartet, acquis par le Département du Gers en 2020 et conservé par les Archives départementales du Gers, a servi de point de départ à cette exposition, elle est complétée par des prêts provenant de particuliers et d’institutions nationales (Archives nationales, Bibliothèque historique de la Ville de Paris, Museum d’histoire naturelle de Toulouse) et locales (Musée de l’Aurignacien, Musée Abeilhé de Marciac, Paléosite de Sansan).

C’est la première fois que les Archives départementales du Gers présentent une exposition faisant intervenir autant de partenaires de qualité. Leur participation à cette exposition est révélatrice de l’inscription d’Édouard Lartet dans l’histoire nationale et, plus largement, celle de la science. Elle l’est aussi de la place du département du Gers, par la richesse des gisements qu’il renferme, dans les recherches sur la préhistoire.