Archives de l’auteur : Pascal GENESTE

L’exposition Ciao Italia ! pose ses bagages à Auch

Le Conseil départemental du Gers accueille l’exposition Ciao Italia ! aux Archives départementales, route de Pessan à Auch. En partenariat avec le Musée national de l’histoire de l’immigration, situé Porte dorée à Paris, l’exposition a été inaugurée pour les Journées européennes du Patrimoine les 17 et 18 septembre et prendra fin le vendredi 16 décembre 2022.

Sur toute la durée de l’exposition, un cycle d’animations (conférences, ateliers) est proposé par des universitaires et historiens spécialistes de l’immigration italienne en France et plus particulièrement dans le Sud-Ouest.

Avec l’exposition Ciao Italia !, le Musée national de l’histoire de l’immigration rend compte pour la première fois à l’échelle nationale, de l’histoire de l’immigration italienne en France, qui reste à ce jour la plus importante. Après un accrochage au Palais de la Porte Dorée du 28 mars au 10 septembre 2017, l’exposition est déclinée sous un format « panneaux » itinérant qui circule jusqu’en février 2023.

Dès la seconde moitié du XIXe siècle et jusque dans les années 1960, les Italiens furent les étrangers les plus nombreux dans l’Hexagone à venir occuper les emplois créés par la croissance économique.

Aujourd’hui célébrée, leur intégration ne se fit pourtant pas sans heurts. Entre préjugés dévalorisants et regards bienveillants, l’image de l’Italien en France se dessina sur un mode paradoxal et leurs conditions d’accueil furent difficiles. Entre méfiance et désir, violences et passions, rejet et intégration l’exposition traduit les contradictions spécifiques de l’histoire de cette immigration tout en mettant en lumière l’apport des Italiens à la société et à la culture française.

Jouant des clichés et préjugés de l’époque et rappelant la xénophobie dont ils étaient victimes, l’exposition s’attache à retracer le parcours géographique, socio-économique et culturel des immigrés italiens en France du Risorgimento des années 1860 à la Dolce Vita célébrée par Fellini en 1960. Abordant tout à la fois la religion, la presse, l’éducation, les arts, la musique et le cinéma, les jeux et le sport, ou encore la gastronomie, elle donne à voir tous ces Italiens, ouvriers, mineurs, maçons, agriculteurs, artisans commerçants, artistes ou encore entrepreneurs qui ont fait la France.

Les Archives départementales du Gers apportent un éclairage local en revenant sur le parcours des Italiens qui ont choisi le cœur de la Gascogne comme terre d’émigration. Illustrée d’une riche iconographie et de documents d’archives tant institutionnels que familiaux, l’exposition s’attarde sur les particularités les plus emblématiques de cette immigration transalpine et les replace dans leur contexte sociologique et historique.

Les animations proposées durant les trois mois que dure l’exposition sont gratuites et ouvertes à tous publics. L’exposition est en accès libre du lundi au vendredi, aux heures d’ouverture du bâtiment des Archives départementales ; conférences et ateliers sont accessibles sur inscription uniquement.

Cette exposition sera agrémentée de trois conférences et de deux ateliers, présentés dans l’auditorium des Archives départementales :

samedi 17 septembre 2022, à 15 h 30 : Stéphane Mourlane, maître de conférences en histoire à l’université d’Aix-Marseille, Apports culturels et mémoires de l’immigration italienne en France.

samedi 15 octobre 2022, à 15 h 30 : Carmela Maltone, maîtresse de conférences en histoire à l’université de Bordeaux-Montaigne, Antifascistes et fascistes italiens dans le Sud-Ouest de l’entre-deux-guerres.

jeudi 3 novembre 2022, à 17 h 30 : Valerio Diotallevi, généalogiste familial professionnel, Recherchez vos ancêtres en Italie ! (atelier de généalogie, en visioconférence).

mercredi 9 novembre 2022, à 15 h 30 : Laure Teulières, maîtresse de conférences en histoire à l’université de Toulouse II – Jean-Jaurès, L’immigration dans le Gers au XXe siècle.

mardi 29 novembre 2022, à 14 h : Marc Castanet et Italo Scaravetti, professeurs émérites, Gascon versus Frioulan (atelier de linguistique comparée).

Entre archives et création artistique : la Compagnie Obra sub terra !

Dans le cadre de l’initiation d’un partenariat avec les Archives départementales du Gers, la compagnie théâtrale OBRA mène un projet de résidence participative et créative au sein du bâtiment des archives intitulé Sub Terra.

En complément de la résidence artistique, elle propose un projet de création in situ.

Dans un premier temps, un spectacle de théâtre hybride est construit en commun avec des jeunes du Grand Auch, mêlant textes, enregistrements sonores et actions physiques à des réflexions et découvertes liées aux archives. L’idée est de les investir dans un processus créatif collectif stimulant, à travers la découverte des bâtiments et des fonds archivistiques comme lieu de patrimoine, de présence et de traces. Les participants sont amenés à créer leurs propres textes originaux, à développer des actions chorégraphiques, des enregistrements sonores et à réfléchir à ce que l’on pourrait envisager comme futur pour ces espaces. Le projet promeut les liens entre archives et création artistique, et donne l’opportunité aux jeunes de s’exprimer et d’être acteur.ice.s de leur territoire, via la valorisation de leurs discours et regards. La restitution, libre et gratuite, de cette première expérience Sub Terra #1 a eu lieu vendredi 29 juillet 2022, à 18h, sur le parvis des Archives départementales.

Dans un second temps, la compagnie OBRA développe une approche créative du patrimoine, utilisant des archives, photographiques et audios, et des interviews de personnes travaillant au sein des archives. Le but est d’engendrer une réponse créative à ce lieu de mémoire et aux fonds qu’il renferme. Cette réponse Sub Terra #2 sera apportée au public vendredi 23 septembre 2022, à 18h, dans les sous-sols du bâtiment des Archives départementales.

N’hésitez pas à prendre part à cette expérience innovante – une première dans le Gers ! -, en vous inscrivant dès à présent par courriel ou par téléphone (0562674767).

Journées européennes du Patrimoine 2022

Comme chaque année, les Archives départementales du Gers ont exceptionnellement ouvert leurs portes à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine des 17 et 18 septembre 2022, de 14 h à 18 h sur le thème du “Patrimoine durable”.

Près de 400 personnes ont manifesté cette année leur intérêt pour le patrimoine archivistique du département en participant aux visites commentées du bâtiment qui ont été proposées et à un atelier d’initiation à la généalogie (le dimanche uniquement).

Cette année, elles ont pu également découvrir, librement et gratuitement, l’exposition “Ciao Italia ! Ces immigrés italiens qui ont fait la France”, présentée en partenariat avec le Musée national de l’histoire de l’immigration, ainsi que la fresque multimédia “Regards sur le Gers” coproduite avec l’INA. Elles ont été accueillies par les magnifiques véhicules d’époque de marque italienne du Tacot’s club gascon (le samedi uniquement).

Merci à toutes celles et à tous ceux qui ont contribué au plein succès de cette opération et rendez-vous l’an prochain !

Nouvelles conditions d’ouverture

Soucieuses d’offrir aux lecteurs la plus grande qualité d’accueil possible tout en maintenant les efforts de numérisation, les conditions d’ouverture de la salle de lecture des Archives départementales du Gers évoluent.

 

A partir du 1er avril, elles vous accueillent trois jours consécutifs, du mercredi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h.

 

Les autres jours de la semaine sont désormais consacrés aux visites de groupes, aux conférences, aux ateliers, aux recherches et surtout au traitement intellectuel et matériel des collections et des outils de recherche (numérisation, indexation et mise en ligne comprises).

 

 

 

✅ Réservation non obligatoire

✅ Non limitation du nombre de lecteurs par séance

✅ Accès libre des chercheurs à la salle des inventaires, aux usuels et aux différents ordinateurs

✅ Port du masque préconisé mais non obligatoire

 

 

Retrouvez les informations pratiques ici !

Soutien à la recherche universitaire !

Pour l’année universitaire 2021-2022, le Département du Gers propose une bourse à la recherche d’un montant de 1000 €.

 

Le soutien porte sur des travaux de recherche universitaires de niveau master ou doctorat, devant conduire à l’obtention d’un titre ou d’un diplôme reconnu par l’État par la soutenance d’un mémoire ou d’une thèse.

 

Sont concernées toutes les disciplines susceptibles de recourir à la documentation écrite ou figurée conservée aux Archives départementales, du Moyen Âge jusqu’à nos jours, qu’elles touchent les sciences humaines (histoire, histoire de l’art, histoire du droit, archéologie, ethnologie, anthropologie), les sciences politiques ou l’environnement et l’aménagement du territoire (géographie, hydrologie, architecture, sciences de la terre).

 

Le choix du lauréat se fera après examen des candidatures et délibération d’un jury constitué d’élus et de représentants de l’administration départementale.

 

En contrepartie de ce financement, l’attributaire remettra un exemplaire de son mémoire universitaire aux Archives départementales. Il sera par ailleurs tenu de proposer au Département un article scientifique ainsi qu’une conférence organisée dans le cadre de la programmation culturelle des Archives départementales.

 

Le dossier complet de candidature doit être adressé avant le 15 mai 2022 au plus tard :

  • soit par voie postale :

Archives départementales du Gers

81, route de Pessan BP 21

32001 AUCH CEDEX

 

  • soit par voie électronique à :

archives32@gers.fr

 

Retrouvez le règlement et le dossier de candidature relatifs à la bourse du Département du Gers, n’hésitez pas à diffuser l’information et surtout à concourir !

Regards sur le Gers

Les Archives départementales du Gers et l’Institut national de l’audiovisuel (INA) vous invitent à découvrir leur production « Regards sur le Gers »

 

Un demi-siècle d’histoire gersoise désormais accessibles en ligne !

En juillet 2019, les Archives départementales du Gers et l’INA se sont associés pour co-produire une fresque historique multimédia relative à l’histoire contemporaine du cœur de la Gascogne. Malgré la crise sanitaire, le projet a pu se développer et aboutir à la signature d’une convention, le 17 décembre 2020. Une équipe technique et éditoriale s’est immédiatement mise à pied d’œuvre pour concevoir et réaliser cet outil multimédia qui a pris la forme d’un site web de ressources à destination autant des établissements d’enseignement que du grand public. Conçue comme un outil innovant d’accès aux archives issues des ressources de l’INA, complétées par des documents conservés aux Archives départementales du Gers, la fresque propose une éditorialisation propre à chaque vidéo, des fonctionnalités avancées, ainsi que des parcours thématiques et des pistes pédagogiques. Cette éditorialisation a été rendue possible grâce à la pertinence d’un comité de rédacteurs reconnus pour leur connaissance fine de la culture gersoise.

 

 Une approche inédite et originale de l’histoire contemporaine du Gers

« Regards sur le Gers », c’est une grande fresque numérique accessible sur Internet qui revient sur 60 ans d’histoire du Gers à travers des vidéos qui mettent en lumière les caractéristiques culturelles, patrimoniales, économiques et sportives du département.

Cette fresque est évolutive : aux 50 vidéos présentées en 2021, viendront s’ajouter 25 vidéos supplémentaires en 2022 et en 2023, pour atteindre un total de 100 vidéos.

 

Rendez-vous sur : https://fresques.ina.fr/regards-gers

La Grande Collecte Rugby

Organisée dans la perspective de la coupe du monde de rugby en France (2023), un premier acte de l’opération « La Grande Collecte » des archives du rugby gersois a eu lieu aux Archives départementales du 9 au 11 décembre 2021, sous la patronage de Henry Broncan.

@ DDM, S. Lapeyrère (Mirande, le 28/092020)

En confiant aux Archives départementales les documents, souvenirs ou objets qu’ils conservent, les clubs, dirigeants, joueurs, bénévoles, supporters et tous les passionnés de rugby qui y ont participé, ont contribué à enrichir la connaissance du patrimoine rugbystique gersois et à susciter des études nouvelles.

Présent depuis plus d’un siècle dans le département, le rugby fait partie du patrimoine gersois. De nombreux clubs, dans les villes et les campagnes, parfois centenaires, ont regroupé les générations autour du ballon ovale.

Il est apparu indispensable aux Archives départementales et au comité départemental de rugby du Gers de permettre à celles et ceux qui le souhaitent de constituer, par des dons, dépôts ou encore prêts d’archives personnelles pour numérisation, une collection qui reflètera l’histoire de ce sport dans le Gers.

 

Cette opération se déroulera en 3 étapes :

  • du 9 au 11 décembre 2021 : acte 1 de « La Grande Collecte » des archives du rugby gersois, en  collaboration avec le comité départemental de rugby du Gers ;
  • à l’automne 2022 : acte 2 de « La Grande Collecte » des archives du rugby gersois, en  collaboration avec le comité départemental de rugby du Gers ; traitement (classement, inventaire, numérisation et conditionnement) de la collection constituée à l’occasion de « La Grande Collecte » ;
  • à l’automne 2023 : restitution et valorisation de la collection lors de la coupe du monde de rugby en France.

Les Archives du Gers rejoignent FranceArchives

Les Archives départementales du Gers vous invitent à découvrir leurs instruments de recherche désormais en partie consultables sur le portail national FranceArchives.

 

Le partenariat avec FranceArchives

Le portail FranceArchives, développé par le Service interministériel des Archives de France, permet de retrouver des millions de documents d’archives conservés dans de nombreux services d’archives publics français. Le département du Gers a souhaité s’associer à ce projet fédérateur initié par le ministère de la Culture. Ce partenariat, formalisé par une convention signée le 3 décembre 2019, a été permis grâce aux opérations de rétroconversion menées par les Archives départementales du Gers depuis plus d’un an.

À ce jour, près de 40 000 notices sont présentes sur le portail après que les inventaires aient fait l’objet d’une rétroconversion. Les opérations ont d’abord porté sur les archives de la Préfecture (séries N : administration et comptabilité départementales ; 2 O : administration communale ; R : affaires militaires) et sur celles du notariat gersois. D’autres inventaires viendront s’y ajouter au fur et à mesure des campagnes de reprise, pour permettre un accès en ligne facilité aux ressources conservées aux Archives départementales du Gers.

Accédez aux instruments de recherche des Archives départementales du Gers sur : francearchives.fr

 

La rétroconversion des instruments de recherche dans les grandes lignes

Aussi appelée conversion rétrospective, la rétroconversion consiste à convertir un instrument de recherche sur support papier ou bureautique vers un support informatique dans un format de données structurées, intelligible pour l’ordinateur.

Les Archives départementales du Gers comptent plus de 500 inventaires d’archives, dressés entre 1890 et 2021 sous des formes différentes : éditions imprimées, inventaires dactylographiés, fiches cartonnées, fichiers bureautiques. Certains portent aussi des annotations et des corrections manuscrites. La rétroconversion est une opération qui vise à uniformiser les instruments de recherche dans leur forme, leur présentation mais aussi leur structure. Elle répond à des normes internationales de description et d’encodage qui permettent de structurer l’information et ainsi garantir l’interopérabilité et de la pérennité des données produites par les archivistes.

Les instruments de recherche sous format papier doivent d’abord faire l’objet d’une numérisation, puis les images produites sont segmentées pour localiser le texte puis chaque segment est soumis à la reconnaissance optique des caractères (OCR). Les données issues de l’opération d’OCRisation comme celles qui proviennent des inventaires bureautiques sont structurées dans une premier temps sous forme de tableur conçu pour l’import. Les analyses sont ensuite relues, reprises, vérifiées, corrigées, alignées et enrichies de termes d’indexation. À l’issue de ces opérations de post-traitement, les données intègrent le logiciel de gestion des archives pour pouvoir être ensuite générées sous format XML-EAD.

Si le service des archives mène en interne des opérations de rétroconversion de ces instruments de recherche, un programme pluriannuel débuté en octobre 2020 permet d’externaliser une partie des traitements. La direction régionale des affaires culturelles apporte un soutien financier dans cette opération.

Le format de sortie XML-EAD associé à un outil de transformation conçu en interne permet de générer des inventaires au format PDF pour une diffusion sur archives32.fr.

À terme, ce format électronique rendra possible l’interrogation des données à partir de formulaires spécifiques et permettra de croiser les recherches pour des résultats plus pertinents et une meilleure accessibilité aux ressources.

L’Education en héritage

L’exposition « L’Education en héritage. Le Patrimoine et l’Education dans le Gers du XVIIe siècle à nos jours », réalisée à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine 2020, a été présentée aux Archives départementales entre septembre et novembre 2020.

 

Conçue en deux parties (« Le Patrimoine de l’Education » et « L’éducation au Patrimoine »), elle a bénéficié de l’apport de partenaires, en particulier du musée associatif de l’Ecole publique de Saint-Clar.

Désormais déclinée en exposition virtuelle pour un usage élargi, vous trouverez ici l’ensemble des documents d’archives, objets et textes qui la composait.

 

Bonne navigation !

 

L’état civil du Gers presque intégralement en ligne !

Grâce à un partenariat conclu avec l’association Family Search International, le Département du Gers a engagé en avril 2017 la numérisation de  son état civil. Cette opération pluriannuelle doit permettre une mise en ligne progressive, étalée sur cinq ans (2018-2022).

Les registres d’état civil des communes des arrondissements d’Auch, Condom, Lectoure, Lombez et partiellement Mirande sont désormais accessibles en ligne pour la période 1792-1912.

Certains registres de l’état civil des communes de l’arrondissement de Mirande (1792-1842) sont actuellement toujours en cours de numérisation. Vous en trouverez la liste ici. Dans l’attente de leur mise en ligne (horizon : second semestre 2021), n’hésitez pas à venir les consulter en salle de lecture des Archives départementales !

Les registres paroissiaux de la collection des communes (fin XVIe siècle–1791) sont également en cours de numérisation. Nous vous invitons à vérifier la disponibilité des documents par téléphone auprès des Archives départementales.

Vous pouvez également consulter sur le portail des Archives départementales du Gers :

– les tables décennales de la période comprise entre 1792 et 1932 qui répertorient, par période de dix ans, l’ensemble des actes de naissance, de mariage et de décès des différentes communes gersoise.

Archives du Gers en ligne