Archives pour la catégorie ACTUALITÉS

L’état civil du Gers (partiellement) en ligne !

Grâce à un partenariat conclu avec l’association Family Search International, le Département du Gers a engagé en avril 2017 la numérisation de  son état civil. Cette opération pluriannuelle doit permettre une mise en ligne progressive, étalée sur cinq ans (2018-2022).

Les registres d’état civil des communes des arrondissements d’Auch, Condom, Lectoure et Lombez sont désormais accessibles en ligne pour la période 1792-1912.

Les registres de l’état civil des communes de l’arrondissement de Mirande (1792-1842) et les registres paroissiaux de la collection des communes (fin XVIe siècle–1791) sont actuellement en cours de numérisation. Nous vous invitons à vérifier la disponibilité des documents par téléphone auprès des Archives départementales.

Vous pouvez également consulter sur le portail des Archives départementales du Gers :

– les tables décennales de la période comprise entre 1792 et 1932 qui répertorient, par période de dix ans, l’ensemble des actes de naissance, de mariage et de décès des différentes communes gersoise ;
– les registres d’état civil des communes des arrondissements de Mirande entre 1843 et 1912.

Archives du Gers en ligne

Internautes, la parole est à vous !

Votre avis nous intéresse !

Le ministère de la Culture (service interministériel des Archives de France) lance une vaste enquête auprès des internautes naviguant et utilisant les sites internet du réseau des services d’archives.

Cette enquête, anonyme, a pour objectif de mieux vous connaître pour mieux répondre à vos attentes.

Amis utilisateurs du site « archives32.fr », merci par avance de prendre quelques minutes pour répondre à cette enquête en cliquant ici pour accéder au questionnaire.

On compte sur vous et, dès à présent, on vous remercie pour vos contributions !

Vous avez jusqu’au 18 mars prochain pour vous exprimer.

 

Nouvelle opération de numérisation

Les Archives départementales du Gers conduisent au cours du dernier trimestre 2020, une nouvelle opération de numérisation afin de préserver au mieux les documents originaux qu’elles conservent.

Celle-ci porte sur :

  • les listes nominatives de recensement de la population (1836-1856) constituées par les services de la Préfecture (sous-série 6 M), qui vont compléter celles déjà numérisées et disponibles en ligne des années 1861 à 1911 ;
  • les tables de successions et absences (1820-1860), produites par l’administration de l’Enregistrement (série Q).
  • les tables de successions et absences (1861-1968), produites par l’administration de l’Enregistrement (série Q)  seront également indisponibles afin d’être numérisées à compter du 14 décembre 2020.

 

En conséquence, ces documents – dont vous trouverez la liste et les cotes infra ne sont plus consultables en salle de lecture.

Il s’agit de près de 400 registres supplémentaires que le Département du Gers va ainsi numériser et rendre accessibles en ligne en 2021 pour, espérons-le, le plus grand profit de tous, à commencer par les généalogistes !

 

Listes nominatives de recensement (1836-1856) non communicables

Tables de successions et absences (1820-1860) non communicables

Tables de successions et absences (1861-1968) non communicables

 

Avis aux lecteurs – Réouverture au public du bâtiment des Archives départementales

La déclaration du président de la République prononcée le 24 novembre 2020 et les dispositions prises par le Conseil départemental vont permettre aux Archives départementales de rouvrir leurs portes à compter du mercredi 2 décembre 2020.

Afin de se conformer aux nouvelles dispositions sanitaires prises pour limiter la propagation de la COVID-19, seule leur salle de lecture sera ouverte dans le strict respect des gestes-barrières les lundis, mercredis et vendredis, de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h sur réservation obligatoire.

L’inscription peut être faite par courriel (archives32@gers.fr) ou par téléphone (05 62 67 47 67) et est limitée, dans un premier temps, à 6 personnes maximum par séance.

Le nombre de documents communiqués est fixé à 20 par jour (y compris pour les généalogistes professionnels).

Toute l’équipe se réjouit de vous retrouver sur site, continuera à répondre aux recherches qui lui parviendront par courriel ou courrier et espère que cette nouvelle étape conduira, à terme, au retour à une situation normale.

Archives confinées, archives traitées !

Suite aux annonces du président de la République du 28 octobre 2020 et aux dispositions départementales, les Archives départementales ont fermé leurs portes au public pour une durée indéterminée et ne peuvent plus assurer pour l’instant leur mission de communication de manière traditionnelle.

Pour autant, contrairement à la première période de confinement où le personnel avait quitté le bâtiment – à l’exception du directeur ! -, elles ont été autorisées cette fois-ci à maintenir, poursuivre et achever les opérations qui étaient programmées.

Le travail effectué ordinairement à l’accueil et en salle de lecture a dû, quant à lui, être réorienté vers de nouvelles actions de traitement sur lesquelles il semble important de communiquer pour garder un lien, même virtuel, avec vous qui demeurez, soyez-en sûrs, au centre des actions qui sont conduites.

 

Opérations achevées

Comme en 2019, les Archives départementales ont mis en œuvre d’importantes opérations de conservation préventive portant sur les séries modernes (1800-1940), essentielles pour assurer une meilleure communication des liasses au public.

La série S (travaux publics et transports), traitée en grande partie l’an dernier, a été achevée à cette occasion et les séries R (affaires militaires), V (cultes) et X (assistance et prévoyance sociale) ont été intégralement dépoussiérées et reconditionnés dans des pochettes adaptées pour garantir leur meilleure conservation.

Au total, ce sont 275 mètres linéaires qui ont été traités en octobre 2020.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Opérations poursuivies

Le confinement n’arrête pas la motivation de l’équipe qui, vaille que vaille et bien sûr dans le respect des règles sanitaires, poursuit ses activités de collecte, classement, conservation préventive et restauration en présentiel.

Elle intensifie également le travail de recherche à distance qui, quotidiennement, est demandé par le public. Les recherches à caractère administratif (justification de droits, demande de pièces pour des démarches administratives) et professionnel sont traitées en priorité ; cependant, les demandes généalogiques et scientifiques continuent à être instruites par mail, à l’adresse suivante : archives32@gers.fr

L’intégration sur www.archives32.fr de l’état civil numérisé des communes des arrondissements de Condom et Lectoure (période 1792-1842),  très attendue des généalogistes, devrait être effective d’ici la fin de l’année 2020 !

 

Opérations lancées

A la faveur du confinement, il a été décidé de procéder au lancement de deux opérations de traitement, préparatoires à des actions de numérisation et/ou de valorisation qui seront menées en 2021 : le traitement du fonds photographique de Maurice Roux et la préparation d’une opération de numérisation de la presse locale ancienne.

  • Le traitement du fonds photographique de Maurice Roux

La nature a horreur du vide ! La salle de lecture, fermée aux lecteurs, est très rapidement devenue le lieu d’un grand chantier de dépoussiérage et de pré-classement d’un fonds d’archives très volumineux (60 mètres linéaires), récemment donné aux Archives départementales : le fonds photographique de Maurice Roux (20 Fi).

Photographe amateur passionné, le Samatanais Maurice Roux (1933-2015)  a réalisé de très nombreux clichés sur la culture, les traditions gasconnes et la vie quotidienne des campagnes gersoises mais également sur les Pyrénées. En lien avec le mouvement occitan des années 1960-1970, ses photographies documentent la vie rurale, les festivités, le sport – le rugby au premier chef ! -, les foires et marchés, notamment les traditionnels marchés au gras locaux. Maurice Roux s’est également particulièrement intéressé à la faune et flore gasconne et pyrénéenne.

Son fonds, composé de différents supports (tirages photographiques, de négatifs, diapositives et plaques de verre), nécessite un travail important de dépoussiérage et de classement afin d’être numérisé, communiqué et valorisé. L’équipe des Archives départementales s’est donc mobilisée sur un chantier exceptionnel que nous vous proposons de suivre pas à pas.

Semaine 1

  • Préparation du poste de travail de dépoussiérage
  • Installation des caisses de photographies en vrac à traiter
  • Organisation du classement des photographies par thématiques
  • Début du dépoussiérage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Semaine 2

  • Avancée du dépoussiérage
  • Pré-classement thématique en cours
  • Définition plus précise du plan de classement

 

 

  • La préparation de lots de numérisation de la presse locale ancienne

On a trop tendance à occulter que les opérations de numérisation nécessitent un travail préalable important de comptage des pages à numériser et de vérification de l’absence de lacunes. La période de confinement est donc mise à profit pour réaliser ce travail qui demande concentration et minutie sur des titres gersois emblématiques du Second Empire et de la IIIe République : L’Avenir du Gers et de la Gascogne, La République des travailleurs, La Voix du Peuple ou encore La Croix du Gers.

 

Les Gersois de 14…

A l’occasion des commémorations du 11 Novembre, les Archives départementales présentent leur exposition « La Grande Guerre et le Gers – 1914-1918 » en version virtuelle.

Découvrez-la et n’hésitez pas à l’utiliser et à la diffuser !

 

 

Consultez également les fiches-matricules des Poilus gersois recensés par l’Armée à leurs 20 ans, conservées dans la série R, désormais entièrement numérisées et mises en ligne sur le portail « Archives du Gers en ligne ».

 

Journées européennes du Patrimoine 2020

Comme chaque année, les Archives départementales du Gers ont ouvert exceptionnellement leurs portes à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine qui se sont déroulées les 19 et 20 septembre 2020.

Malgré la crise sanitaire, l’événement a été maintenu, dans le respect des consignes de protection (limitation des groupes, obligation de port du masque, respect des distances physiques et de la signalétique).

Des visites ont été organisées tout au long du week-end, au cours duquel un public nombreux (près de 250 personnes) s’est vu proposer deux expositions, quatre ateliers d’initiation et deux animations.

Merci à tous d’avoir contribué au succès de cette opération et à l’année prochaine !

PS : si vous avez manqué les JEP, vous n’avez pas tout perdu… L’exposition intitulée L’éducation en héritage. Patrimoine et Education dans le Gers du XVIIe siècle à nos jours est visible jusqu’au 30 octobre 2020 , les jours d’ouverture du bâtiment (lundis, mercredis et vendredis).

 

 

Retrouvez le programme ici !

L’histoire révélée des communes du Gers de 1800 à 1940…

Débuté en 2015, le classement de la série O des Archives départementales du Gers s’achève et devrait satisfaire une grande partie du lectorat intéressé par l’histoire des communes.

La série O est en effet constituée des dossiers produits par les bureaux de la préfecture chargés du contrôle des affaires communales, par la trésorerie générale, chargée de l’examen des comptes de gestion, des receveurs municipaux et des pièces à l’appui, et par le service vicinal entre la Révolution française et 1940. Elle avait fait l’objet d’un classement réalisé par Pierre Schmitt et achevé en août 1944, avant d’être complétée par des versements complémentaires de la préfecture dans les années cinquante.

Parmi les sous-séries qui la composent, la plus riche est sans nul doute la sous-série 2 O, constituée des comptes de gestion communaux et des dossiers d’affaires communales. Elle a été classée par ordre alphabétique des noms de communes et cotée à partir du numéro INSEE.

La liste des domaines qu’elle traite permet d’en mesurer l’intérêt :

  • la comptabilité communale ;
  • l’administration générale : personnel, assurances, contentieux, statistiques ;
  • les bâtiments communaux ;
  • les biens communaux non bâtis ;
  • les travaux publics ;
  • l’agriculture ;
  • les affaires militaires et la police ;
  • l’assistance et la prévoyance ;
  • la culture et les sports.

Son inventaire est aujourd’hui mis en ligne, ainsi que celui de la sous-série 1 O qui, au-delà des circulaires et règlements généraux relatifs aux communes, sera très utile à ceux qui s’intéressent à l’activité des syndicats intercommunaux durant le premier quart du XXe siècle.

L’ensemble du fonds a fait l’objet d’un conditionnement en matériaux neutres ; les plans de grands formats ont été retirés des dossiers, mis à plat et pourvus d’une cote annexe.

Les sous-séries 3 O (voirie vicinale)  et 4 O (dons et legs) sont, elles, toujours en cours de classement.

Bonne consultation pour des recherches fructueuses dans la rubrique Inventaires en ligne !

Les inventaires du confinement !

Durant le confinement du printemps 2020, la salle de classement des Archives départementales est restée désespérément vide !

L’équipe n’a cependant pas été inactive : elle a repris certains instruments de recherche, les a corrigés, normalisés et mis en forme pour qu’ils soient publiés en ligne de manière satisfaisante.

Retrouvez donc dans la rubrique Inventaires en ligne l’inventaire des archives de la préfecture relatives à l’administration et à la comptabilité du Département du Gers (série N) ainsi que celui des fonds privés (série J) relatifs à la Seconde Guerre mondiale (fonds de Ernest Vila, Joseph Angelé, Guy Labédan et Pierre Péré) qui complètent de manière pertinente les archives du cabinet du préfet produites durant cette période (sous-série 1 W).

L’inventaire des archives de la Ville d’Auch entre 1800 et 1940 (sous-série 1 E-Dépôt), qui prend la suite de ceux publiés au début du XXe siècle par Paul Bénétrix, a lui aussi bénéficié d’un travail de reprise.

Bonne découverte !

 

 

 

 

 

 

Elections municipales : le récolement des archives

Les archives communales et intercommunales sont, quel que soit leur date, leur lieu de conservation, leur forme ou leur support, des archives publiques imprescriptibles et inaliénables.

Les communes et les EPCI sont propriétaires de leurs archives et responsables de leur bonne conservation, traitement et communication dans le respect de la législation et réglementation en vigueur pour les archives publiques.

Le ministère de la Culture (service interministériel des Archives de France) a rédigé des préconisations relatives au récolement des archives des communes à l’occasion des élections municipales des 15 et 22 mars prochains.

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qu’un récolement ?

Pourquoi réaliser un récolement des archives ?

Quand réaliser le récolement des archives ?

Quels sont les documents susceptibles d’être récolés ?

Comment réaliser le récolement des archives ?

Retrouvez les réponses à ces questionnements sur ce site, à la rubrique « Vos archives ? » sous-rubrique « Conseils aux communes«