Archives pour la catégorie ACTUALITÉS

Nouvelle opération de numérisation

Les Archives départementales du Gers engagent, au cours du dernier trimestre 2020, une nouvelle opération de numérisation afin de préserver au mieux les documents originaux qu’elles conservent.

Celle-ci porte sur :

  • les listes nominatives de recensement de la population (1836-1856) constituées par les services de la Préfecture (sous-série 6 M), qui vont compléter celles déjà numérisées et disponibles en ligne des années 1861 à 1911 ;
  • les tables de successions et absences (1820-1860), produites par l’administration de l’Enregistrement (série Q).

 

En conséquence, ces documents – dont vous trouverez la liste et les cotes infra ne sont plus consultables en salle de lecture.

Il s’agit de près de 200 registres supplémentaires que le Département du Gers va ainsi numériser et rendre accessibles en ligne d’ici 2021 pour, espérons-le, le plus grand profit de tous, à commencer par les généalogistes !

 

Listes nominatives de recensement (1836-1856) non communicables

Tables de successions et absences (1820-1860) non communicables

 

Journées européennes du Patrimoine 2020

Comme chaque année, les Archives départementales du Gers ont ouvert exceptionnellement leurs portes à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine qui se sont déroulées les 19 et 20 septembre 2020.

Malgré la crise sanitaire, l’événement a été maintenu, dans le respect des consignes de protection (limitation des groupes, obligation de port du masque, respect des distances physiques et de la signalétique).

Des visites ont été organisées tout au long du week-end, au cours duquel un public nombreux (près de 250 personnes) s’est vu proposer deux expositions, quatre ateliers d’initiation et deux animations.

Merci à tous d’avoir contribué au succès de cette opération et à l’année prochaine !

PS : si vous avez manqué les JEP, vous n’avez pas tout perdu… L’exposition intitulée L’éducation en héritage. Patrimoine et Education dans le Gers du XVIIe siècle à nos jours est visible jusqu’au 30 octobre 2020 , les jours d’ouverture du bâtiment (lundis, mercredis et vendredis).

 

 

Retrouvez le programme ici !

L’état civil du Gers (partiellement) en ligne !

Grâce à un partenariat conclu avec l’association Family Search International, le Département du Gers a engagé en avril 2017 la numérisation de  son état civil. Cette opération pluriannuelle doit permettre une mise en ligne progressive, étalée sur cinq ans (2018-2022).

Les registres d’état civil des communes de l’arrondissement de Lombez et d’Auch sont désormais accessibles en ligne pour la période 1792-1912.

Les registres de l’état civil des communes de l’arrondissement de Mirande (1792-1842) et les registres paroissiaux de la collection des communes (fin XVIème siècle – 1791) sont actuellement en cours de numérisation. Nous vous invitons à vérifier la disponibilité des documents par téléphone auprès des Archives départementales.

Vous pouvez également consulter sur le portail des Archives départementales du Gers :

– les tables décennales de la période comprise entre 1792 et 1932 qui répertorient, par période de dix ans, l’ensemble des actes de naissance, de mariage et de décès des différentes communes gersoises.
– les registres d’état civil des communes des arrondissements de Condom, Lectoure et Mirande entre 1843 et 1912.

Archives du Gers en ligne

Avis aux lecteurs – Conditions particulières d’accès au bâtiment

Après deux mois et demi de fermeture durant lesquels elles ont continué à répondre aux demandes de recherches par correspondance, les Archives départementales du Gers ont rouvert leur salle de lecture au public le lundi 8 juin 2020, aux horaires habituels mais en mode dégradé, dans le respect des règles sanitaires (cf. décret n° 2020-548 du 11 mai 2020).

Le règlement de la salle de lecture est temporairement modifié selon les modalités qui suivent.

  • Ouverture : lundi, mercredi et vendredi, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h. Fermeture : mardi et jeudi (mise en quarantaine des documents communiqués la veille).
  • Nombre de lecteurs : 10 par jour maximum, sur réservation obligatoire effectuée au moins 24 h à l’avance (séances du lundi à réserver au plus tard le vendredi précédent avant 16h30).
  • Consultation de documents originaux : 20 par jour maximum, sans dérogation possible (recherche de cotes préalable fortement conseillée).

Les gestes-barrières devront être impérativement respectés et le port du masque est obligatoire.

Attention, afin de limiter les manipulations, les zones des inventaires et des usuels ne sont pas accessibles en salle de lecture. Les recherches indispensables, uniquement, seront faites par les présidents de salle.

Les photocopies sont interdites. Les reproductions par numérisation restent possibles.

De même, « l’espace détente » et les distributeurs de boissons ne seront pas accessibles.

Pensez à vous munir de votre matériel :

  • pour entrer dans le bâtiment : masques (obligatoire),
  • pour s’inscrire : papiers d’identité, stylo personnel,
  • pour consulter les documents : appareil photo (sans flash), feuilles volantes, crayon à papier, gomme, taille-crayon personnels utilisables en salle de lecture.

Pour tout renseignement complémentaire et pour réserver votre séance de consultation :

05 62 67 47 67 ou archives32@gers.fr

En plus des recherches à distance qui peuvent être faites directement en ligne à partir du site internet des Archives départementales www.archives32.fr, il est toujours possible d’adresser une demande de recherche ciblée par correspondance (archives32@gers.fr) en précisant toutes les informations nécessaires à la recherche. Aucune demande de recherche à distance ne peut cependant être traitée par téléphone. La priorité sera donnée aux recherches à caractère administratif et professionnel. Aussi merci de préciser, si c’est le cas, le contexte de votre demande.

En fonction de l’évolution de la crise sanitaire et des décisions gouvernementales, et après validation de la hiérarchie départementale, l’ensemble de ces aménagements et mesures sera réévalué dans le temps.

Nous vous remercions de votre compréhension.

La direction

L’histoire révélée des communes du Gers de 1800 à 1940…

Débuté en 2015, le classement de la série O des Archives départementales du Gers s’achève et devrait satisfaire une grande partie du lectorat intéressé par l’histoire des communes.

La série O est en effet constituée des dossiers produits par les bureaux de la préfecture chargés du contrôle des affaires communales, par la trésorerie générale, chargée de l’examen des comptes de gestion, des receveurs municipaux et des pièces à l’appui, et par le service vicinal entre la Révolution française et 1940. Elle avait fait l’objet d’un classement réalisé par Pierre Schmitt et achevé en août 1944, avant d’être complétée par des versements complémentaires de la préfecture dans les années cinquante.

Parmi les sous-séries qui la composent, la plus riche est sans nul doute la sous-série 2 O, constituée des comptes de gestion communaux et des dossiers d’affaires communales. Elle a été classée par ordre alphabétique des noms de communes et cotée à partir du numéro INSEE.

La liste des domaines qu’elle traite permet d’en mesurer l’intérêt :

  • la comptabilité communale ;
  • l’administration générale : personnel, assurances, contentieux, statistiques ;
  • les bâtiments communaux ;
  • les biens communaux non bâtis ;
  • les travaux publics ;
  • l’agriculture ;
  • les affaires militaires et la police ;
  • l’assistance et la prévoyance ;
  • la culture et les sports.

Son inventaire est aujourd’hui mis en ligne, ainsi que celui de la sous-série 1 O qui, au-delà des circulaires et règlements généraux relatifs aux communes, sera très utile à ceux qui s’intéressent à l’activité des syndicats intercommunaux durant le premier quart du XXe siècle.

L’ensemble du fonds a fait l’objet d’un conditionnement en matériaux neutres ; les plans de grands formats ont été retirés des dossiers, mis à plat et pourvus d’une cote annexe.

Les sous-séries 3 O (voirie vicinale)  et 4 O (dons et legs) sont, elles, toujours en cours de classement.

Bonne consultation pour des recherches fructueuses dans la rubrique Inventaires en ligne !

Les inventaires du confinement !

Durant le confinement du printemps 2020, la salle de classement des Archives départementales est restée désespérément vide !

L’équipe n’a cependant pas été inactive : elle a repris certains instruments de recherche, les a corrigés, normalisés et mis en forme pour qu’ils soient publiés en ligne de manière satisfaisante.

Retrouvez donc dans la rubrique Inventaires en ligne l’inventaire des archives de la préfecture relatives à l’administration et à la comptabilité du Département du Gers (série N) ainsi que celui des fonds privés (série J) relatifs à la Seconde Guerre mondiale (fonds de Ernest Vila, Joseph Angelé, Guy Labédan et Pierre Péré) qui complètent de manière pertinente les archives du cabinet du préfet produites durant cette période (sous-série 1 W).

L’inventaire des archives de la Ville d’Auch entre 1800 et 1940 (sous-série 1 E-Dépôt), qui prend la suite de ceux publiés au début du XXe siècle par Paul Bénétrix, a lui aussi bénéficié d’un travail de reprise.

Bonne découverte !

 

 

 

 

 

 

Elections municipales : le récolement des archives

Les archives communales et intercommunales sont, quel que soit leur date, leur lieu de conservation, leur forme ou leur support, des archives publiques imprescriptibles et inaliénables.

Les communes et les EPCI sont propriétaires de leurs archives et responsables de leur bonne conservation, traitement et communication dans le respect de la législation et réglementation en vigueur pour les archives publiques.

Le ministère de la Culture (service interministériel des Archives de France) a rédigé des préconisations relatives au récolement des archives des communes à l’occasion des élections municipales des 15 et 22 mars prochains.

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qu’un récolement ?

Pourquoi réaliser un récolement des archives ?

Quand réaliser le récolement des archives ?

Quels sont les documents susceptibles d’être récolés ?

Comment réaliser le récolement des archives ?

Retrouvez les réponses à ces questionnements sur ce site, à la rubrique « Vos archives ? » sous-rubrique « Conseils aux communes« 

La série S fait peau neuve !

Les documents d’archives conservés dans la série S (Travaux publics et transports – 1800-1940) ont fait l’objet d’un chantier de conservation préventive (dépoussiérage et conditionnement) du 20 novembre au 15 décembre 2019.

Ce sont plus de 120 mètres linéaires, principalement composés de liasses, qui ont été traités : le papier neutre a remplacé le kraft initial, les ficelles ont été abandonnées au profit de sangles en coton moins contraignantes.

Quant aux documents eux-mêmes, ils ont systématiquement été dépoussiérés pour une consultation plus adaptée en salle de lecture.

Le récolement (description topographique) informatisé de ces documents ayant été révisé, la série S peut désormais être communiquée normalement en salle de lecture.

Les 75 ans de la Libération du Gers

Il y a 75 ans, le Gers était libéré.

Le 19 août 1944, les groupes de la Résistance entrent dans la ville d’Auch, désertée par les troupes allemandes. Le combat de L’Isle-Jourdain marque, ce jour-là, la libération du département.

Arch. dép. du Gers, 42 J 354

Le lendemain, le 20 août, le comité de Libération s’installe à la Préfecture et tient sa première réunion : le nouveau Préfet, Dechristie, est investi dans ses fonctions et prend les premiers arrêtés : nomination de nouveaux chefs de service de l’administration, ravitaillement, épuration, sécurité publique…

Le 27 août suivant, a lieu à Auch la Fête de la Libération où civils et militaires défilent devant la mairie.

Arch. dép. du Gers, 42 J 387

Arch. dép. du Gers, 42 J 388

Sources à consulter aux Archives du Gers :

  • 1 W : fonds du cabinet du Préfet
  • 2 W : fonds des comités de Libération
  • 42 J : fonds privé Guy Labédan
  • 67 J : fonds privé Pierre Péré, relatif au Bataillon de l’Armagnac

CAP Arts de la reliure 2019

Pour la 12e année consécutive, les Archives départementales du Gers organisent, du 27 au 29 mai 2019, la session des épreuves pratiques du certificat d’aptitude professionnelle (CAP) « Arts de la reliure ».

Neuf candidats provenant des académies du grand Sud (Lyon, Bordeaux, Toulouse) sont accueillis à l’atelier de reliure pour réaliser différentes opérations (exécution d’un demi-cuir à nerfs, emboîtage, débrochage et couture, dorure, oral professionnel …).

Les restaurateurs-relieurs de l’atelier ont préparé avec minutie et rigueur le matériel nécessaire au bon déroulement du CAP. Ils sont également mobilisés pour la surveillance et la correction de l’ensemble des épreuves et font partie  du  jury final qui se tiendra à Toulouse pour l’obtention du diplôme.

En permettant aux Archives départementales de demeurer le seul centre d’examen national du sud de la France, le Département du Gers contribue, à sa mesure, à promouvoir ce noble métier d’art, dont les gestes et techniques témoignent d’une histoire remontant au Moyen Âge.