Archives pour la catégorie ACTUALITÉS

La tentation du Lot-et-Garonne

Les Archives départementales du Gers ont accueilli le 21 mai 2019 l’équipe des Archives départementales de Lot-et-Garonne, forte de 25 agents, dans le cadre de rencontres professionnelles inter-services et inter-régionales (Occitanie et Nouvelle-Aquitaine).

Après une nécessaire introduction, des visites du bâtiment ont été organisées le matin, agrémentées par la présentation de certains documents propres à rappeler les liens indéfectibles entre les deux départements.

Des ateliers consacrés à la collecte des fonds et à leur traitement (intellectuel et matériel) ont été conçus l’après-midi pour favoriser les échanges et les prises de contact qui se prolongeront lors d’un « match retour » qui aura lieu à Agen, le 2 juillet prochain.

Extension du domaine de la conservation

Le programme d’extension du domaine de la conservation des documents d’archives du Gers, engagé en 2016, s’achève actuellement avec la livraison d’un quatrième et dernier magasin.

Cet aménagement porte à 27 kilomètres linéaires la capacité de stockage des Archives départementales du Gers.

Il constitue en outre la finalisation du programme de construction du bâtiment des Archives du Gers, inauguré en 2006 à Auch, dans le parc de l’Hôtel du Département.

 

Les cahiers citoyens du Gers archivés !

Le 29 mars dernier, 173 « cahiers citoyens » ont été officiellement remis par Madame la préfète du Gers aux Archives départementales afin d’en permettre la consultation publique, dans le respect de la gestion des données personnelles.

Classés dans l’ordre alphabétique des communes contributrices, ils reflètent l’expression des Gersoises et des Gersois qui ont souhaité prendre part au « Grand Débat national ».

Après avoir fait l’objet d’un traitement intellectuel et matériel minutieux, ils sont désormais conservés sous la cote 1629 W, aux côtés des cahiers de doléances dressés en 1789 ou des cahiers de la « renaissance nationale » produits en 1945, et consultables en salle de lecture.

 

Les Poilus du Gers dans le « Grand Mémorial »

En 2013, la préparation des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale avait permis au Département du Gers de numériser les registres matricules du recensement militaire pour les années 1867 à 1921 et de les rendre accessibles en ligne, via le site des Archives départementales du Gers.

En 2018, s’est achevée l’indexation de près de 56000 fiches matricules des Gersois recrutés entre 1887 et 1921 : elle doit faciliter les recherches sur les Poilus du Gers puisqu’une fiche matricule peut désormais être trouvée à partir du nom, du prénom, de la date et du lieu de naissance.

En outre, les Archives départementales du Gers ont décidé d’intégrer le portail national du « Grand Mémorial » qui donne accès aux fiches matricules des soldats de la Grande Guerre quel que soit leur département d’origine, ainsi qu’à la base de données des Morts pour la France.
Lien vers le Grand Mémorial.

http://www.culture.fr/Genealogie/Grand-Memorial

La Grande Collecte 2018

La Grande Guerre a touché tous les foyers et suscité la rédaction de nombreux documents : correspondances entre les soldats et leur famille, cartes postales, carnets de croquis, carnets intimes, journaux de guerre, souvenirs, photographies, livrets militaires… Ces documents, conservés par les descendants, peuvent enrichir la mémoire collective et le patrimoine écrit du Département.

Les Archives départementales du Gers sont chargées d’assurer la conservation définitive de ce patrimoine. Leur confier est l’un des meilleurs moyens de conserver le témoignage de ceux qui sont l’honneur de la Nation.

Si vous possédez des documents sur cette période, n’hésitez pas à contacter les Archives départementales du Gers, qui se sont associées à l’opération nationale « La Grande Collecte » du 5 au 11 novembre 2018, à l’occasion de la commémoration de l’Armistice de la Première Guerre mondiale (05 62 67 47 54 ou archives32@gers.fr).

Lien vers La Grande Collecte.
http://www.lagrandecollecte.fr/lagrandecollecte/

Journées européennes du Patrimoine 2018

A l’occasion des Journées européennes du Patrimoine 2018, les Archives départementales du Gers ont ouvert leurs portes samedi 15 septembre et organisées des visites guidées de leur bâtiment, mettant en avant les principales étapes de la chaîne archivistique : la collecte, le classement, la conservation, la restauration, la numérisation, la consultation et la valorisation.

Au-delà de l’exploration de lieux inédits, habituellement fermés au public, les visiteurs – en hausse de 40 % par rapport à 2017 – ont pu découvrir des documents originaux exceptionnels comme la charte des coutumes octroyées aux habitants d’Eauze par Jean Ier d’Armagnac (XIVe siècle), le « livre rouge » de la cathédrale d’Auch (XVe siècle), les registres de correspondance d’Antoine Mégret d’Etigny, intendant de la généralité de Gascogne (XVIIIe siècle), l’inventaire après décès du maréchal Lannes (XIXe siècle) ou encore les archives de l’« Hôtel de France » d’Auch, récemment remises par le chef André Daguin (XXe siècle).

Exposition La Grande Guerre et le Gers

grande_guerre_actuDans le cadre de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre, les Archives départementales du Gers proposent aux établissements du secondaire une exposition itinérante consacrée à « La Grande Guerre et le Gers – 1914-1918 ».

Cette exposition, articulée sur le mode chronologique et thématique, est composée de 25 panneaux illustrant le programme officiel de l’Education nationale des 3èmes et 1ères.
Conçue à partir d’archives publiques et privées, photos, cartes postales, revues et journaux des années 1914-1918, cette exposition, dont les textes sont mis à la portée des élèves, apporte un éclairage sur la guerre telle qu’elle était vue et vécue par des Gersois.

Vous pouvez aussi consulter dans la rubrique Expositions et visionner les différents panneaux.

Mise en ligne des monographies scolaires

monographieLes 187 monographies scolaires, conservées par les Archives départementales du Gers, sont à présent consultables en ligne, sur le site des Archives.

Ces travaux ont été réalisés, à la fin du XIXème siècle, par les instituteurs sur la demande du Ministre de l’Instruction publique dans le cadre de la préparation de l’Exposition universelle de 1900, consacrée à l’enseignement primaire.
Les monographies scolaires gersoises répondent généralement à un plan bien précis, conforme aux directives du Bulletin officiel de l’instruction primaire du département, publiées en avril 1899.

Première partie – Création et transformation éventuelle de l’école (d’une école mixte à une école de garçons ou de filles, par exemple).
Seconde partie – Description minutieuse des locaux avec la fourniture d’un plan, « ne dépassant pas les dimensions du cahier » et d’une photographie de l’école, si cela est possible. Précisions sur l’appartenance de la maison, le coût de la location, le mobilier scolaire, les dons ou legs éventuels.
Troisième partie – Les différents maîtres ou maîtresses qui se sont succédé à l’école.
Quatrième partie – Statistiques sur les élèves : nombre d’élèves inscrits, année par année ; fréquentation et assiduité ; professions des anciens élèves en citant ceux qui sont arrivés à « une situation brillante dans les arts, les lettres, le commerce, l’industrie ou dans les fonctions publiques ».
Cinquième partie – Les matières enseignées aux diverses époques, les méthodes successives employées, l’historique du régime disciplinaire et les résultats de l’enseignement obtenu.
Sixième partie – Annexes de l’école : cours d’adultes et conférences, bibliothèque scolaire, caisse des écoles, sociétés amicales.

Ces monographies sont un témoignage exceptionnel sur l’école de Jules Ferry, obligatoire, gratuite et laïque ainsi que sur la vie des villes et villages du Gers à la fin du XIXème siècle.